Qualités pour être assistante maternelle

Assistantes maternelles et assistants maternels


Il ne suffit pas d'aimer les enfants pour être assistante maternelle. 

Les personnes aimant les enfants, mais n’ayant pas les autres aptitudes nécessaires, s’épuiseront très rapidement et ne permettront pas aux enfants de se développer sereinement et harmonieusement en équilibre et en adaptation avec leur environnement social.
L’amour et le respect des enfants doivent être accompagnés par une bonne connaissance des caractéristiques du développement de l’enfant, par une vision claire des rôles et fonctions d'une assistante maternelle, par une maîtrise des interventions éducatives appropriées et à des qualités personnelles essentielles.

Les qualités pour être assistante maternelle sont nombreuses mais certaines sont essentielles : 

Aimer les enfants et se sentir à l'aise avec eux

Il faut, bien entendu, aimer les enfants et se sentir à l'aise avec eux pour être en mesure de travailler avec eux.
L’amour et le respect des enfants sont des préalables incontournables pour pouvoir être assistante maternelle. 

La maturité affective

La capacité d’attachement et de détachement est très importante.

Une assistante maternelle doit tisser des liens inconditionnels avec les enfants qu’elle reçoit.
Elle doit être chaleureuse, capable d’établir des relations sécurisantes, être attentive à chaque enfant.

Elle doit posséder une sécurité et stabilité affective personnelle suffisante pour tisser des liens tant avec les enfants qu'avec les parents.

Elle doit aussi se connaître ainsi que connaître et reconnaître ses limites.
De plus, comme les enfants la quitteront un jour, l'assistante maternelle doit être capable de détachement.

Elle doit aussi savoir dédramatiser les comportements d’enfants plus difficiles (peur de l’étranger, opposition, contestation, etc..) et ne jamais se sentir visée. Elle doit interpréter ces comportements comme une manifestation normale du développement chez les enfants.

L'empathie

L'assistante maternelle doit être capable d'empathie, compréhension intuitive d'autrui par la communication affective, permettant de partager les sentiments de son interlocuteur sans pour autant s’identifier à l’autre.

Elle doit prendre garde de ne pas tomber dans du narcissisme relationnel, c'est à dire chercher l'écho de l'image qu'elle a d'elle-même dans l'image qu'elle a de l'autre.

Savoir être distincte des autres (enfants, parents, etc...) sans être distante.

La confiance en soi

L'assistante maternelle doit avoir confiance en elle afin de pouvoir tisser de liens sécurisants avec les autres et particulièrement les enfants.
De plus avoir confiance en elle, l'aidera à faire confiance aux enfants tout en veillant à leur intégrité et leur permettra de tisser avec un elle un attachement sécure propice au développement harmonieux de l'enfant et à une bonne intégration sociale.

L'assistante maternelle doit aussi avoir confiance en son savoir et son savoir-faire et le faire savoir afin d'exercer son métier sous le contrôle vigilant de son employeur et celui de la puéricultrice de PMI de façon sereine et assumée.

C'est en ayant confiance en elle, qu'elle pourra tricoter avec ses employeurs et ses partenaires des liens induisant confiance reciproque et respect mutuel.

L'écoute et la capacité à communiquer

Être capable d’écouter et de communiquer non seulement avec les enfants mais également avec les parents. Cela permet de tisser des liens relationnels de confiance propices à de bonnes bases pour une coéducation sereine et un accompagnement éducatif de qualité des enfants.
Cela aide à être capable de retranscrire la parole de l'enfant, même lorsque celui-ci a du mal à verbaliser son ressenti. 
Cela permet aussi les ajustements nécessaires à une bonne collaboration entre parents et assistante maternelle, la reflexion et les remises en questions des pratiques éducatives et de dénouer d'éventuels conflits.

L'ouverture d'esprit et la tolérance

Le cercle familial de l'enfant est d'origines diverses et tous les enfants n'ont pas la même éducation. Travailler comme assistante maternelle implique de rencontrer des familles aux valeurs différentes des nôtres et de côtoyer des enfants et des parents aux divers caractères.
Même en cas de manque d'affinité avec certains parents et enfants, il faut être juste envers tout le monde. Et tant que l’enfant n’est pas en danger, il est nécessaire de faire preuve de respect, de tolérance et de discrétion envers la façon d'être et de faire de la famille avec l'enfant

La discrétion et l'éthique

L'assistante maternelle doit respecter et préserver le caractère privé de l’information qui concerne l’enfant et sa famille.
Et elle doit agir de façon éthique dans l’exercice de ses fonctions en tenant compte des codes de déontologie professionnelle.

Le sens des responsabilités

L'assistante maternelle doit être en mesure d’assurer  et assumer la responsabilité de ses actions et inactions auprès de l'enfant et de leurs conséquences à long terme.

Le sens de l'organisation

Un grand sens de l’organisation est également nécessaire pour procurer aux enfants, en tout temps, un environnement adapté à leurs besoins, sain, sécurisé et éducatif, pour planifier, organiser et animer différentes activités éducatives et de jeux,pour assurer l'intendance quotidienne tout en restant vigilante aux besoins des enfants, pour concilier vie professionnelle et vie familiale et pour s'acquitter des tâches administratives et de gestion professionnelle.

Le sens de l'observation et vigilance

Observer  les enfants pour apprendre à mieux les connaitre et définir leurs besoins  est une qualité incontournable, d'autant plus que le jeune enfant ne parle pas ou très peu.
Être vigilant, avoir mille yeux tout autour de la tête est nécessaire aussi afin d'assurer la sécurité de tous les enfants et d'observer et analyser  leurs interactions.

Le discernement

Analyser une situation problématique, en prévoir les conséquences et décider des mesures adéquates à prendre rapidement nécessite d'avoir du discernement.
Le discernement permet aussi de prendre de la distance pour mieux appréhender une situation ou une personne et composer avec elle.

La capacité à anticiper

Être assistante maternelle c'est gérer le risque et l'inconnu, c'est aussi gérer le développement et des évolutions, il est donc nécessaire de savoir anticiper.

La réactivité et le sang froid

En cas de problème, l'assistante maternelle doit rester professionnelle et mesurée, bien maîtriser le côté émotionnel, sans céder à la panique.

La résistance physique et au bruit

L'enfant aime être porté dans les bras, il court, saute, fait des cabrioles, il est le mouvement et il a besoin d'être accompagné. C'est pourquoi une bonne condition physique est utile à l'assistante maternelle.
Elle aide aussi à réagir rapidement en cas de nécessité et d'urgence.
L’enfant s’exprime beaucoup par les pleurs, les rires, les cris le parler haut et fort. Le volume sonore est rapidement très élevé. Il est vital d'avoir une bonne résistance au bruit

La patience

Les enfants n’apprenant pas de façon linéaire, l'assistante maternelle fait et refait souvent les mêmes gestes, répète les mêmes paroles et modifie plusieurs fois l’environnement pour permettre l’apprentissage d’attitudes et de gestes quotidiens (marche, propreté, respect des autres et du matériel, codes sociaux, langage, etc.).

La constance et la cohérence

Les enfants ont besoin de constance et de cohérence pour faciliter leurs apprentissages, particulièrement les apprentissages sociaux

L'adaptabilité

Dans la vie d'une assistante maternelle tout change, tout le temps : les enfants et leurs familles vont et viennent, les enfants s'éveillent, se développent et évoluent chaque jour, les interactions entre enfants dans le groupe sont en perpétuels ajustements.
Bref tout se transforme et l'assistante maternelle doit s'adapter en permanence à toutes ces variables, ces modifications et tous ces changements.

La créativité

Éveiller l’imagination des enfants, créer un environnement et des outils propices à leur développement, résoudre rapidement les difficultés et savoir effectuer plusieurs choses à la fois sont autant de qualités personnelles qui ont leur importance, tout comme le sens de l’humour, qui permet de dédramatiser certaines situations en respectant les enfants ou en ne prenant pas de front l'employeur.
Il est important aussi de rester créatif pour se renouveller dans ses pratiques professionnelles.

La tolérance à l'incertitude

L'inconnu, l'ambivalence, l'ambiguïté font partie inhérente du travail dans le domaine de la petite enfance. L'inconscient n'est jamais loin…et l'incertitude avec lui.
De plus les parents autant que les enfants peuvent avoir du mal à exprimer leurs besoins, leurs demandes exprimées ne correspondant pas toujours à leurs besoins réels ce qui engendre de l'incertitude aussi.
Une assistante maternelle doit souvent composer avec l'ambiguïté et l'incertitude.

Date de publication